Mon petit lexique

A propos de l'auteur

Iconographie du blog

  • source des illustrations :
    Bestiaire du moyen âge exposé à la BNF en 2005-2006

Design

« Rhétorique de campagne | Accueil | L'Institut de l'ennui »

Commentaires

Caplan

Bonsoir, Thérèse!

C'est toujours très émouvant de retrouver des écrits de nos aïeux, en effet.

Pour ma part, j'ai retrouvé la correspondance entre ma grand-mère et mon grand-père paternels dans les années 20, puis la correspondance entre mon père et mon grand-père dans les années 50. Et aussi des lettres de mon père et de ses frères au Père Noël!

C'est vraiment un trésor très précieux. Le problème, aujourd'hui, avec les SMS et les eMails, c'est que nos descendants ne retrouveront RIEN!

A+

Thérèse Sepulchre

Milsabor, est-ce grave de ne laisser aucune trace ? Nos descendants devront lire dans nos déchets, dans nos ruines, dans les paysages que nous laisserons les reliefs de nos vies. Si les papiers disparaissent, d'autres traces ne surgiront-elles pas ? Ce qui m'a frappée dans les cahiers retrouvés, ce sont les centaines de pages blanches, après quelques lignes "aujourd'hui, je commence mes mémoires"... Et puis rien. Nos arrières petits enfants. s'émerveilleront devant une canette de coca toute cabossée et rouillée ou un téléphone portable "énorme", ils trouveront sans doute des choses très émouvantes à en dire...

Caplan

Ce n'est pas GRAVE de ne laisser aucune trace. C'est juste dommage.

Et ne laisser que ruines et déchets...

Franchement, tu connais beaucoup d'enfants qui s'extasient aujourd'hui sur des tessons de bouteilles de pinard d'il y a 100 ans?

Thérèse Sepulchre

Des tessons de bouteille de pinard ? Non, mais LE RESTE ?
http://bytesizebio.net/wp-content/uploads/2009/11/calvin-on-labor.gif

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.